Ils sont environ 25 élèves de 4e année de l’école Anne-Hébert, dans la classe de M. Louis-Philippe, à s’initier au logiciel Scratch ce matin-là. Dans les prochaines semaines, ils seront aussi accompagnés de Mme Marjolaine, une collaboratrice de l’organisation Kids Code Jeunesse venue animer trois ateliers de codage spécialement conçus pour la classe de M. Louis-Philippe. Par-dessus le marché, deux messieurs d’Ubisoft seront de la partie pour venir aider au bon déroulement, mais aussi pour ouvrir les horizons des jeunes concernant les métiers du futur…

Kids code jeunesse

C’est un beau défi d’expliquer à des enfants de plus moins 10 ans ce qu’on fait dans la vie lorsqu’on est programmeur. En revanche, nos deux ambassadeurs sont des pros :

Sébastien Lapratte, Développeur BI :

« Pour moi, la programmation et la technologie sont entrées dans ma vie différemment. C’est plutôt le volet communication qui m’intriguait : comment deux ordinateurs peuvent se parler, comment les différentes technologies peuvent interagir ensemble pour nous permettre d’aller plus loin, de faire de nouvelles choses. »

Sébastien Daigneault, Chef d’équipe en programmation 3D :

« J’ai commencé à coder très jeune, à l’âge de 13 ans environ. Je m’amusais à créer de petits vaisseaux qui se déplaçaient sur mon écran. J’étais déjà passionné par les technologies, par les nouveautés. Je le suis toujours d’ailleurs. »

 

Kids code jeunesse

Trêve de bavardage, les jeunes veulent coder! Pour M. Louis-Philippe, cette activité est l’occasion parfaite d’inspirer ses élèves :

« Aujourd’hui on leur parle de codage, mais ce dont il est vraiment question ici, c’est de passion, de persévérance. Ça va plus loin que la programmation ou les jeux vidéo. Ce qu’ils expérimentent aujourd’hui demandent une foule de compétences diverses, comme les arts, les mathématiques, les technologies, les sciences, la communication, etc. Toutes des compétences qui seront précieuses pour les métiers qu’ils occuperont demain ».

Kids code jeunesse

Et l’impact de nos mentors d’Ubisoft et Kids Code Jeunesse dans tout ça?

« Ce n’est pas toujours facile d’intéresser les enfants de cet âge à un concept aussi abstrait que la programmation. Scratch est super bien adapté aux enfants de tout âge. L’utilisation du principe du casse-tête pour imager le fonctionnement de la programmation permet d’attirer leur attention et de leur expliquer simplement. On peut reconnaître deux types de personnalité : ceux qui veulent principalement créer du mouvement, programmer une histoire. Il y a ceux qui veulent plutôt créer un beau monde, un environnement intéressant visuellement, au-delà de la fonctionnalité. Au final, mon travail avec Kids Code Jeunesse, c’est de les accompagner et les aider à comprendre l’ensemble des possibilités qui s’offrent à eux. Ensuite, on laisse leur imagination faire le reste! »

Conclut Mme Marjolaine.

Kids code jeunesse

Merci à nos Sébastien d’inspirer la prochaine génération de développeurs!